By Edmond Lévy

Nouvelle histoire de l’Antiquité

1. Jean-Claude Poursat, La Grèce préclassique. Des origines à l. a. fin du VIe siècle
2. Edmond Lévy, La Grèce au Ve siècle. De Clisthène à Socrate
3. Pierre Carlier, Le IVe Siècle grec. Jusqu’à los angeles mort d’Alexandre
4. Pierre Cabanes, Le Monde Hellénistique. De los angeles mort d’Alexandre à los angeles paix d’Apamée (323-188 av. J.-C.)
5. Claude Vial, Les Grecs. De l. a. paix d’Apamée à l. a. bataille d’Actium (188-31 av J.-C.)
6. Agnès Rouveret, Rome avant l’impérialisme
7. Jean-Michel David, La République romaine. Da l. a. deuxième guerre punique à l. a. bataille d’Actium (218-3 av. J-C.)
8. Patrick Le Roux, Le Haut-Empire romain en Occident. D’Auguste aux Sévères (31 av. J.-C.-235 apr. J.-C.)
9. Maurice Sartre, Le Haut-Empire romain. Les provinces de Méditerranée orientale d’Auguste aux Sévères
10. Jean-Michel Carrié, Aline Rousselle, L’Empire romain en mutation. Des Sévères à Constantin (192-337 apr. J.-C.)

Show description

Read Online or Download La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2) PDF

Similar Ancient Greece books

The Complete Plays of Sophocles: A New Translation

Award-winningpoet-playwrights Robert Bagg and James Scully presenta gripping new translation of Western literature’s earliest treasures in TheComplete performs of Sophocles. within the culture of Robert Fagles’bestselling translations of The Iliad and The Odyssey, andretaining the textual authenticity of Richmond Lattimore’sAeschylus, Bagg and Scully render Sophocles’ dramasaccessible and intriguing for the trendy reader.

Homeric Hymns (Penguin Classics)

Composed for recitation at gala's, those 33 songs have been written in honour of the gods and goddesses of the traditional Greek pantheon. They recount the most important episodes within the lives of the gods, and dramatise the moments once they first seem earlier than mortals. jointly they give the main shiny photograph we now have of the Greek view of the connection among the divine and human worlds.

The Penguin Historical Atlas of Ancient Greece

The cradle of Western civilisation, historical Greece was once a land of contradictions and clash. Intensely quarrelsome and aggressive, the Greek city-states constantly proved unwilling and not able to unite. but, inspite of or maybe due to this inner discord, no historic civilization proved so dynamic or effective.

Socrates: A Man for Our Times

“Spectacular . . . A satisfaction to learn. ”—The Wall highway Journal From bestselling biographer and historian Paul Johnson, a super portrait of Socrates, the founder of philosophyIn his hugely acclaimed type, historian Paul Johnson masterfully disentangles centuries of scarce assets to supply a riveting account of Socrates, who's usually hailed because the most vital philosopher of all time.

Additional resources for La Grèce au Ve siècle, de Clisthène à Socrate (Nouvelle histoire de l'Antiquité, 2)

Show sample text content

Les trésoriers d’Athéna doivent appartenir à los angeles première classe, l’archontat n’a été ouvert à los angeles troisième classe qu’en 457-456, les stratèges doivent posséder de l. a. terre en Attique, et, surtout, les thètes ne peuvent accéder aux magistratures ni même au Conseil. Il semble cependant qu’au moins à partir de l. a. guerre du Péloponnèse cette dernière règle n’ait plus été réellement respectée. Il y a plus grave, comme le rappelle l. a. structure d’Athènes (XXVIII, 1-2), jusqu’à Périclès compris tous les cooks des partis, non seulement ceux des notables mais aussi ceux du peuple, et donc les dirigeants de los angeles cité, étaient toujours des � gens convenables », entendons ont toujours appartenu aux grandes familles. C’est dans leur cadre que joue le mérite individuel : quel rôle aurait pu avoir Périclès, si, au lieu d’être le fils de Xanthippe et d’Agaristè, il avait european pour père un pauvre journalier de l’Attique ? Le tableau qu’il présente apparaît ainsi comme une imaginative and prescient idéalisée de l. a. � méritocratie » démocratique. Liberté et discipline Le deuxième principe évoqué est los angeles liberté, qui englobe à l. a. fois l. a. liberté politique et los angeles liberté de mœurs. Périclès insiste peu sur los angeles liberté politique, qui paraît aller de soi en démocratie : il n’y a pas de démocratie, si les citoyens ne peuvent s’exprimer librement à l’assemblée et l’iségoria a toujours été considérée comme un principe essentiel de ce régime. Bien plus, cette liberté d’expression s’exerce aussi au théâtre, et los angeles comédie ancienne n’épargne ni les hommes, ni les associations, ni l. a. politique de l. a. cité, même en période de guerre. Il est évident pour Platon qu’Athènes est � le lieu de l. a. Grèce où le droit de parler est le plus étendu » (Gorgias 461e). Sans doute les comiques se verront-ils interdire pendant trois ans (de 440 à 437) de lancer des attaques nominales38, et le droit d’opposition se trouve en fait restricté par l’ostracisme éventuel des adversaires politiques, comme celui de Thucydide en 443. Mais ces regulations restent exceptionnelles. Périclès insiste bien davantage sur l. a. liberté des mœurs, motor vehicle c’est dans ce domaine que los angeles démocratie est critiquée. Les partisans de Sparte et de l’oligarchie, volontiers moralisateurs, condamnent los angeles � licence » démocratique, entendons tout ce qui est contraire à los angeles culture ou aux habitudes générales, et opposent le conformisme vertueux de Sparte, qualifié de � bon ordre » (eukosmon) par leur roi Archidamos (Thuc. I, eighty four, 3), ou celui du moveé athénien idéalisé à los angeles diversité scandaleuse de los angeles démocratie, que Platon raillera comme une � bigarrure », tout juste bonne à plaire aux femmes et aux enfants (République, VIII, 557c et 558c). Aussi Périclès passe-t-il tout de suite à los angeles contre-attaque : le journey négatif montre qu’il a un exemple précis en vue, à savoir, bien sûr, Sparte, où, recevant tous l. a. même éducation, pratiquant les mêmes activités, mangeant collectivement los angeles même nourriture, les citoyens sont soumis à une self-discipline militaire. Or les conséquences de cette absence de liberté, ce n’est pas l’harmonie mais � la suspicion réciproque », ce qui suggère à los angeles fois qu’on s’efforce en mystery d’échapper à ces contraintes et qu’on est soumis à une surveillance constante, et l’on pourrait, à cet égard, rappeler le rôle des éphores.

Rated 4.35 of 5 – based on 47 votes